Rechercher

Le chemin vers l'estime de soi

Il n'est pas rare de perdre l'estime de soi .... perdre oui, car nous l'avions d'origine et nous le perdons, plus ou moins tôt, souvent entre l'enfance et l'adolescence, parfois à l'âge adulte.



Pourquoi pert-on si souvent l'estime de soi ?


1- La conscience collective et les règles sociétales


De tout temps, soyons honnêtes, s'aimer soi même, c'est plutôt mal vu! "Arrêtes de te regarder dans la glace!", "Oui, elle est mignonne mais ne lui dites pas trop elle va prendre la grosse tête!", " narcissique, orgueilleux, reste modeste !" ... Ok, on a pas trop le droit de se trouver beau, belle, intelligent, pour ne pas devenir trop pédant !

Un système d'éducation bien ficelé, qui cherche à maitriser surtout la confiance en soi, pour que tout reste contrôlable. Sociétalement, le pouvoir des "élus", les religions, nous ont toujours aussi appris à rester à notre place, modeste, pas trop haut, sage ... afin de tenir mieux les choses sous contrôle, car trop de confiance aurait pu amener la rebellion.

2- Les femmes plus sujettes au manque d'estime de soi


Il n'est pas trop difficile de s'imaginer pourquoi, encore de nos jours, les femmes ont plus de difficultés à avoir confiance en elles. Les choses changent et évoluent bien sûr, mais quand même dans la conscience collective, il reste majoritairement des griefs qui incombent aux femmes: Plus fragiles, faibles même, toujours un truc de travers, bonnes à rien, moins intelligentes .... Bref, vous pouvez effacer tous ces mauvais énoncés cités en exemple, pour ne pas les garder trop en tête. Ils sont bien sur tous faux et viennent d'une culture patriarcale notoire. Mais, les séquelles de ces pensées historiques (ou encore d'actualité pour certaines) sont catastrophiques pour les femmes, qui au moindre échec, se catégorisent parfois elles même, (souvent aidées d'une autorité extérieure) dans ces cases. C'est un automatisme dont il faut prendre conscience pour s'en libérer.


3- Les minorités écrasées


Les femmes ne sont, bien entendu, pas les seules, en tant que minorité, à être sous évaluées et donc fragilisées dans leurs regards sur elles mêmes. Tous les humains en général, ayant subit un écrasement de leur population dû à leur race, leur sexualité, leur religion, vont avoir une tendance plus forte à l'auto sabotage de l'estime d'eux même. C'est dans nos cellules que tout commence, se poursuivant dans notre naissance, notre enfance, tout ce que l'on peut entendre, les règles que l'on nous apprend pour "notre bien", les "coups" que nous porte la vie, nos blessures, nos échecs, nos complexes ....



4- Des complexes qui arrivent d'où?


Il faut bien être clair, ce n'est pas nous qui avons ouvertement décidé, que le bourlet, autour des hanches ça n'est pas beau, qu'un nez doit être ainsi, ou encore que l'on doit être grand et élancé dans la vie pour réussir ou bien penser d'une certaine façon. L'arrivée des complexes, changeants d'ailleurs selon les époques, va avec la différence. On se regarde les un les autres, on évalue l'ensemble, on fait une moyenne de "ce qui se fait" on suit aussi ceux qui ont le plus de "bagou" .... C'est, en effet, plus facile à gérer d'être dans les normes que d'arborer fièrement une différence physique ou de caractère, que nous devrions justifier.

La différence ... fait peur!


5- Au départ il y a la peur ...


La peur ... cette émotion qui assaille l'humain face à l'inconnu, la différence, le changement .... Sa réaction première: le rejet, la moquerie, la violence pour éloigner au plus vite l'éventuel danger ! Oui la peur est créée par le cerveau pour se protéger, la nature est bien faite non ? Oui mais ... elle s'enclenche un peu facilement, et elle est du coup à l'origine de bien des déboires de l'humanité ! Quelques exemples: Rencontre d'un nouveau peuple de couleur différente = guerre ou soumission du peuple par la force; système de défense par peur de perdre le pouvoir et le contrôle = violence; découverte de personnes n'ayant pas les mêmes goûts sexuels = Peur du changement, écroulement de tout ce que l'on connait de "vrai" = bannissement, punition; à moindre échelle mais tout aussi néfaste pour l'estime de soi de l'humanité: une bosse sur le nez, des taches de rousseur prononcées, une tache de naissance visible = moqueries (mais au départ la peur de l'attraper à leurs contacts ! )

La différence fait peur, elle est une force que l'on doit anéantir pour rester dans ce que l'on connait.



Comment démarrer la libération de soi ?

1- Au départ il y a donc la peur ...


Revenons sur la peur ... et oui c'est elle que nous devons apprendre à reconnaitre, et apprivoiser. La peur d'être différent et de ne pas plaire aux autres. Entre nous, souvent, nous créons nos propres peurs, nous leur donnons vie par nos pensées, et si nous savions les reconnaitre et les canaliser elles n'existeraient simplement pas!

Si la peur frappe à ta porte et que tu as le courage de l’ouvrir, tu t’apercevras que derrière il n’y a personne.

Extrait de « kilomètre zéro » de Maud Ankaoua



2- Accepter d'être qui l'on est


Prenez un moment pour vous poser cette question magique ...


Qui suis je ?


Mais vraiment, posément, ce n'est pas aussi simple que ça semblerait l'être, ou que ça devrait l'être ... cela impose d'accepter quelques vérités sur soi même, ses défauts de caractères, ses limites, ses échecs mais aussi de voir ses qualités, ses fiertés, ses réussites. Qu'est ce qui sera le plus facile pour vous ? trouver les points négatifs ? ou cerner vos points positifs? Saurez vous ne pas juger de l'importance des uns par rapport aux autres ?


Prenez votre carnet d'engagement, votre stylo, posez vous dans un endroit au calme, seul avec vous même. (si ce point est déjà difficile une aide extérieure est à envisager pour démarrer votre reconnexion)

  • Prenez le temps de 3 à 5 grandes respirations, afin d'évacuer toutes pensées limitantes et envahissantes

  • Fermez les yeux, relâcher vos muscles et votre corps

  • A l'inspiration, pensez à une lumière blanche et sereine qui vous apaise, à l'expiration pensez à une fumée sombre qui emporte loin de vous toutes négativités.

  • Rouvrez les yeux et écrivez "Qui suis je ?"

  • Laissez ensuite venir sans réfléchir, sans jugement, sans réflexion et écrivez tout ce qui vient.


3- Changez votre regard sur le monde


Nous avons tellement de règles, utiles pour la sécurité du monde surement à une époque, que nous devons aujourd'hui revoir ... Des pensées qui nous limitent à un tout petit monde où les possibilités sont restreintes et où on peut entendre le fameux: " C'est la vie ... c'est comme ça " ....


Et si ce n'était pas comme ça ? Et si l'on voyait plus grand ? Et si on était tous capable de ? Je vous le dis, vous êtes capable de .... mais à vous de trouver de quoi, sans vous limiter à être ce que vous devez être.

« Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide. » – Albert Einstein


4- Lisez, éveillez vous, "illimitez-vous"


Quelques livres que je vous conseille dans votre éveil à une nouvelle façon de penser: Je le citais au dessus, "Kilomètre zéro" de Maud Ankoua, vous donnera matière à réfléchir sur votre égo (dont je n'ai pas parlé encore ici, mais ça viendra), vos peurs, et vos pensées envahissantes ... Egalement "Respire" de la même Auteure

Un livre que je conseille souvent en tout premier pour comprendre le chemin sur lequel on peut s'engager: "Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une" de Raphaëlle Giordano et plus généralement tous les livres de la même auteure.


Pour comprendre l'intuition et l'écoute de soi, qui vous aidera dans la partie "Qui suis je ?"

"Et j'ai dansé pieds nus dans ma tête" d'Olivia Zeitline.

5- L'accompagnement à l'estime de soi


Vous souhaitez démarrer mais ne savez pas comment, avancer plus vite, ou juste des conseils ponctuels pour vous motiver ? Un peu comme dans le sport, divers "entrainements" sont possibles, plutôt défini comme un accompagnement, une main tendue pour trouver le chemin de votre coeur.

Libérer les blocages qui vous accompagnent et vous font chuter, définir votre démarche et vous y tenir, faire le tri dans les 60 000 pensées qui vous assaillent chaque jour, apprendre à vous poser et vous écouter, vous découvrir autrement avec un nouveau regard.

Démarrez votre engagement envers vous même


Priscilla,

Thérapeute et Photographe


Ecoute - Bienveillance - Thérapie intuitive et conseillère coach

Tarot psychologique - Photographie thérapeutique

Posts récents

Voir tout

Priscilla Gissot  

Photographie Thérapeutique et Thérapie Intuitive

274 Qt Pichabert 1 83340 Flassans Sur Issole VAR France - 06.63.05.66.02

Mentions Légales - Politique de confidentialité - CGV

  Studio de Photographie | #etreunefemme | Vidéos | Facebook Profil 

© 2020 By La freestyleuse

Logo ESTIM.jpg
97131425_180440089865988_662846346073892
eveil du var
Ama-conseils-PhotoCoaches
logo manue reva formation
  • Facebook
  • Instagram
  • Facebook 2
  • Instagram 2